contemporary circus company

 
La Tohu a servi d’écrin, Mercredi soir, à la première Nord-américaine du magnifique spectacle Night Circus, de la compagnie hongroise Recirquel. Dans une ambiance de cabaret berlinois des années 40, le metteur en scène Bence Vági réussit à fondre toutes les disciplines circassiennes dans une poésie surannée et élégante.

 

Dans ce spectacle, la troupe hongroise arrive à réinventer un cirque contemporain qui semblait un peu figé dans son approche. On ne mélange plus seulement la musique, les prouesses athlétiques et une trame narrative.

Les jeunes artistes osent une nouvelle approche pour chacun des numéros, dans lesquels on sent l’influence de la danse contemporaine, de l’art clownesque ou du théâtre, de même que l’importance de la musique et des éclairages.

Le numéro de mât chinois est époustouflant, celui de la roue allemande est intrigant, le solo aux sangles est quasiment irréel, alors qu’on rit beaucoup durant le numéro de fil de fer, qui entremêle le burlesque, la musique et le théâtre.


The full text for this article is available at the link below:
http://www.journaldequebec.com/2016/10/12/un-spectacle-pres-de-la-perfection